Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dire, ne pas dire

Publié le par Chris Mo

Dire, ne pas dire

Académie Française

Dire, ne pas dire
Philippe Rey 2014

Dire, ne pas dire.
C'est important quand même.
Son aventure a commencé il y a cinq ans. Académiciens et autres professionnels, passionnés et nécessiteux de réponses à une ou des questions instantanées, débattaient sur un forum quant à l'usage d'un mot ou d'une expression, du fond ou de la forme d'un langage. De manière générale, de la bonne utilisation d'une langue qui aurait la propriété — enviable et très convoitée par l'Humain — d'être immortelle.
De là naquit ce livre au condensé éclairé d'exemples, astucieux, facile à utiliser grâce à la table des matières ; donc consultable à merci. Il est un mur protecteur contre des charges massives et répétitives anglaises, féministes et autres salves passagères à la mode.
C'est pour moi un livre au feuillage luxuriant contrecarrant les plans des usages luxurieux des mots.

C'est aux éditions Philippe Rey que ça se passe et pas dans le journal du dimanche.

Et comme vous en parlez tous les jours à chaque fois qu'on vous demande si ça va, voici l'exemple que vous attendiez évidemment :

" Météo pour temps
L'abréviation familière météo est bien entrée dans l'usage et s'emploie dans la langue courante en lieu et place du terme météorologie, discipline qui a pour objet l'étude des phénomènes atmosphériques et de leurs variations, et qui a pour objectif la prévision à court terme de l'évolution du temps. On veillera toutefois à ne pas confondre cette discipline avec son objet, et on se gardera bien d'utiliser météo pour désigner le temps qu'il fait ou le climat.

On dit :
Le temps sera mauvais toute la semaine
On ne dit pas :
La météo sera mauvaise toute la semaine
On dit:
Demain le temps sera chaud, il fera chaud
On ne dit pas :
Demain la météo sera chaude."

Commenter cet article