Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vends maison de famille (François-Guillaume Lorrain)

Publié le par Moulaert Christophe

Vends maison de famille (François-Guillaume Lorrain)

François-Guillaume

LORRAIN

FLAMMARION

2016
Littérature française, roman.

La maison familiale est à vendre. Pour « Guillaume » et sa soeur Estelle, c'est un rappel d'une enfance castrée par le père despote et une mère conciliante. La campagne est un mauvais rêve entretenu par le père et son kolkhoze. Les enfants étaient soumis au jardinage sous la pression du « Roi Soleil ». « Qu'on se le dise, il ne s'agissait pas seulement de planter des patates, mais d'être initié à un mystère, celui de l'enfantement souterrain » p131

Au décès de son père il y a une quinzaine d'années, la veuve « toute vaillante » poursuivit l'oeuvre de son défunt mari. Bien plus tard, une fois la hanche cassée elle ne peut plus s'occuper du jardin, et contacte son fils qui lui ne désire qu'une seule chose : vendre ce passé étouffant. Mais le fera-t-il ?
La maison évoque la même que celle de ses grands-parents à Meysieu, en plus grand, pour son père… : « Maulna c'était pour mon père, il l'avait avoué après l'achat, Meysieu en plus grand, en plus beau, et, sans ses parents qui ne s'occupaient jamais de lui. » p47
Et pour sa mère, elle évoquait « Une enfance heureuse » p48
Seul porte un prénom Léa, sa femme ; sa soeur, Estelle ; celui du narrateur "Guillaume " rarement utilisé et celui de ses parents n'est pas proposé.
Signe d'un vécu monotone, peu réjouissant, presque oublié, peu intéressant à nommer. le personnage principal est froid envers lui-même et ses parents, il y a une distance entretenue à cause de la relation père-fils loupé, de la transmission d'un manque intergénérationnel du « Je n'ai pas eu, alors tu n'auras pas »…
L'instabilité des sentiments que la relation a générés se répercute dans la personnalité du conteur « je », sur les sauts constants entre hier et aujourd'hui. Un retour à la source vue par un adulte cette fois ; découverte d'un endroit qui paraît plus beau en dehors de la maison familiale et de ses obligations d'entant. Une sorte d'éveil après coup.
C'est un roman nostalgique, intime, très bien écrit.
Les amateurs de jardinage en feront un fleuron, d'autres aussi probablement.

Commenter cet article