Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour à la nuit de Eric Maneval

Publié le par Moulaert Christophe

RETOUR À LA NUIT

ERIC MANEVAL
10/18

Samuel mène une vie rangée.
Entre celle de veilleur de nuit dans un centre pour jeunes atteints de troubles psychologiques et celle du célibataire endurci.
Il vit avec un trauma important, de visu il lui reste des cicatrices imposantes, à l'intérieure l'oubli de son enfance.

Et c'est ce qu'il a vécu qui pousse le lecteur dans le doute.
Un tueur en série l'a épargné en le sauvant des eaux alors qu'il venait d'échouer dans une rivière, il n'avait que dix ans quand c'est arrivé. Pourquoi ? D'autres enfants ont été découpés, tués, abandonnés. Lui, non ! Il survit depuis. Mais était-ce bien depuis ce moment-là ?
Adulte, il comprend que son histoire est liée à celle de disparitions multiples, d'un individu non coupable qui purge une peine depuis des dizaines d'années, et que le vrai meurtrier court toujours, celui-là même qui lui a sauvé la vie étant gamin !

La vie de veilleur de nuit, c'est un peu être constamment entre deux eaux, fatigués, être constamment dans une sorte d'errance. Ce boulot est lié au vécu de Samuel et convient bien au personnage blessé. Être dans l'oubli, faire semblant d'être bien, pour n'avoir pu se sauver lui-même par le suicide - peut-être, il protège les enfants la nuit ; le rythme d'un travailleur de nuit est déstabilisant, la sensation d'hébétude s'impose petit à petit, comme un calmant puissant…

Et c'est peut-être ce dont avait besoin Samuel pour cacher une profonde souffrance.

C'est un bon thriller, fin et beaucoup trop court.
Une intrigue de laquelle le lecteur réclame forcément une suite pour mieux cerner le pourquoi et d'où viennent ces cicatrices finalement. Sadique, on demande un retour à la nuit plus profonde et toujours plus noire.

Commenter cet article