Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le passager: Un thriller "binaire" (JC Grangé)

Publié le par Christophe

Le passager (2011)
JC Grangé

Résumé


Le psychiatre Freire à Bordeaux, reçoit aux urgences un molosse qui a été retrouvé à la gare St Jean, les vêtements ensanglantés, proche du lieu d’un crime qui semble être le début d'une série. Mischell dit le cow boy, suspect number one, est amnésique. Freire tente de l’aider à se rappeler. Il lui décèle les symptômes d’une fugue psychique. Ce qui veut dire que l’homme au Stetson s’invente une autre vie sans le savoir au moment où il recouvre la mémoire.
Anaïs Chatelet, capitaine de police à Bordeaux, névrosée qui carbure aux médocs, est la seule à nager à contre courant. Elle tente de démêler une enquête pour le moins complexe aux allures de mythologie. Les implications sont bien plus surprenantes qu’elles ne le laissent entrevoir.


LePassager.jpgPourquoi binaire ?


Tout est là pour la constitution d’un bon thriller psychologique. Deux personnages antihéros, deux individus bien secoués par les réminiscences du passé comme tout le monde. Deux éléments qui les animent : la crise identitaire et de manière plus général, la recherche de la vérité. Ils sont complets, géniaux de par leur persistance malgré le sort qui s’acharne contre eux. Le rythme intensifiée par la proposition de nombreux chapitres courts, par les rebondissements réguliers et beaucoup d’actions. Une tendance page turner habite l’ouvrage. Le quatrième de couverture en image, à lui seul, donnerait un excellent teaser. L’idée majeure de la fugue psychique est une trouvaille intelligente et trouble le lecteur.


Pourtant, je n’ai pas « thriller ». Frémi.
Des coups de dé un peu gros par moment donne la sensation de précipitation pour le démêlage de situations difficiles. La mention du point de vue des « assaillants » est inexistante et aurait pu provoquer une tension supplémentaire.

Deux autres éléments qui les effacent presque par leur légèreté : Le côté « big brother » des méchants sans explications plus complètes sur leur agissements les rendent moins impressionnants, moins présents. L’explication scientifique donnée et la manière dont Freire réagit et se débarasse d’un élément (scène du lavabo) est un coup dans l’eau auquel je n’ai pas accroché. Le côté « Bruce Willis, l’incassable » ou « Rambo » sonnait faux pour moi.
Binaire car j’ai trouvé l’ensemble ambigu. Pris entre deux feux. L’extase pour l’idée, la plume talentueuse de l’auteur et la déception pour les éléments perturbateurs.

JC Grangé comme beaucoup d’auteurs ne peut réussir l’exceptionnel à chaque fois. Il est et reste un incontournable dans le monde du thriller. Je suis convaincu qu’on doit encore s’attendre à de belles surprises. Je dirais que c’est un livre à lire mais sans grandes surprises.

 

Le site de Jean Christophe Grangé: link

Ses autres ouvrages chez Albin Michel: link

Interview vidéo de  JCG pour le passager sur France TV: link

Commenter cet article

Foumette 11/02/2012 16:39

J'ai beaucoup aimé mais comme toi je trouve que le héros s'en sort trop bien à chaque fois! Superbe chronique en tout cas! Comme je suis assez fan de Grangé je me jetterai sur le suivant car je
trouve qu'il a fait d'excellentes choses et ne dit-on pas que le meilleur est encore à venir....

Christophe 11/02/2012 18:28



Merci Foumette. Je pense aussi qu'il y a du bon qui pourrait arriver. Je trouve que c'est un grand auteur aussi. Ne reste plus qu'à attendre...