Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Trône de Fer (Game of Thrones)

Publié le par Crismo Faceaubook

TDF1

Cycle du Trône de Fer

Game of Thrones  (1996)

Intégrale 1 : Le trône de Fer  (1/2) & Donjon Rouge (2/2)

C’est le premier d’une série de 16 romans. 14 traduit en français.

Tome 2: le Donjon rouge

La maison Stark à Winterfell, dans le Nord, se vide d’une partie de sa cour. Celle-ci rejoint le sud à Port Real, au Donjon rouge où siège le roi Robert Baratheon. Ned Stark devenu main du roi y emmène ses deux filles Sansa et Arya. Ses fils Rob, Bran et Rickon restent au château. Jon, son quatrième fils, rejoint la garde de nuit et devient patrouilleur. Peu de temps s’écoule quand Catelyn, l'épouse de Ned, sait son mari en danger entouré des Lannister. Elle part à sa rencontre.

Tout bascule quand le roi Robert se meurt. Un état circonstanciel prévisible tenu compte des manœuvres tissées depuis des générations par les protagonistes assoiffés de convoitise. Les armes se lèvent aussitôt, la main du roi est emprisonnée pour sa connaissance d’un secret qui anéantirait la Maison Lannister. Arya qui apprit « à danser » en secret avec Syros, une fine lame, se cache dans Port Real. Sa sœur Sansa aveuglée par l’amour pour le jeune Joffrey, fils de la reine Cersei  Lannister, héritier pré pubère, devient prisonnière de son fiancé possessif. Son rêve de prince charmant devient son pire cauchemar. Entre-temps, Robb, fils de Ned, convoque ses vassaux et emporte des milliers d’hommes pour combattre la famille Lannister. Pour avoir séquestré ses sœurs et son père.  

Thyrion Lannister, le nain, accusé d’avoir tenté d’assassiner Bran devenu alors infirme, est le captif de Catelyn Stark. Il s’en sort habilement et avec des centaines de bandits à sa botte, recrutés sur le chemin, rejoint les troupes de son père Tiwyn Lannister.

Jon le bâtard est déchiré. Il oscille entre deux feux. Une chose qui dépasse l’horreur avec laquelle il est confronté pendant son séjour conforte son devoir de rester au Mur, mais il désire ardemment rejoindre les siens au combat.

donjonrouge.jpgDaenerys, échue Khaleesi, reine des Dothrakis, sœur de Viserys roi légitime du royaume des sept couronnes, assume sa tâche. Enceinte, elle sait que le futur dragon sera l’héritier au lieu de Viserys, le caractériel qui paiera pour son insolence. Cette jeune fille précoce est prête à tout pour sauver son mari, le Khal Drogo, blessé lors d'une échauffourée.

La guerre fait rage dans le royaume des sept. L’hiver plus proche emmène ses créatures maléfiques cachées dans l’ombre. Daenerys , l’ultime descendante du sang Targaryen arrive. Pas un, dans ces terres ensanglantées par les traces nées d’atroces combats, ne devine son retour pour reconquérir la couronne qui lui est due. Un allié légendaire inattendu l’accompagne dans sa quête. Le dragon est réveillé…

Une construction irréprochable. Un ton enchanté, rude, précis, poétique. Des personnages entiers très matures, futés, lucides à tout âge. Un peu trop pour les jeunots. Le lecteur espère avec eux. Il voit la haine, la crainte le submerger. L’envie de se cacher dans un tel monde, comme Aryan, ou d’être un Thyrion ou un Jon, l’un moche et malin, l’autre marginal et intrépide. La connaissance d’une époque moyenâgeuse mêlée à un monde irréel est parfaite. L’intrigue, LES intrigues son incessantes et chaque fois plus relevées. Un chapitre, une personne, un malaise…Une fin magistrale et ouverte. Une fin de toute beauté. Je lirai la suite.  


Tome 1 : Le Trône de Fer

Le royaume des  couronnes attise les passions. Un royaume ou les loups-garous et les dragons ont disparu depuis un siècle au moins. Ils deviennent source d’histoire contée autour d’un feu. L’été au Sud ainsi que l’hiver au nord durent des années. Plus le premier est long, plus le second est rude. C’est ce qui attend le royaume. L’approche d’un froid redoutable, polaire. Il vient d’au-delà du Mur, au Nord. Une terre sombre, une jungle hostile où des entités, des monstres (peut-être ?) sont la loi. Un lieu interdit. Les seules à pouvoir s’y rendre sont des gardiens qui forment la garde de Nuit. Une garnison composée de fuyards, violeurs, voleurs, de bâtards rejetés, dont le nombre d’hommes diminue à chaque sortie. Car la plupart ne reviennent jamais.

5 familles ancestrales, légendaires, mènent le tempo dans ce monde aux allures médiévales. Robert Baratheon, (emblême : cerf couronné) le nouveau suzerain, l’usurpateur qui fit assassiner le Roi Aerys le Fol, de la maison Targaryen (embl.: le dragon). Un roi lié par le mariage à la maison Lannister (embl. : le Lion) qui porte le régicide en son sain, le frère de la reine Cersei.  La Maison Stark (embl. : Le loup-garou) avec à sa tête Eddard Stark, récemment nommé, à contrecœur, la Main du Roi, son bras droit. J'ajouterai les Dothrakis, les barbares proches de l'Empire ottoman de 1299 à 1923. Voilà un aide-mémoire réduit des protagonistes principaux.

tronedefer.jpgÉcoutez l’histoire d’un roi désabusé qui ferme les yeux devant sa reine manipulatrice, source de complots. L’histoire de familles qui se préparent à un affrontement inévitable, sur leurs gardes, espionnées, nostalgiques d’un temps où certains avaient la couronne, d’un temps où les enfants jouaient comme des enfants en toute innocence. Les assassinats, les tentatives d’assassinats, les coalitions secrètes. Ce qui définit la pédophilie ici est acceptable là-bas sous l'auspice d'un mariage de convenance. Ce qui relève de l’inceste ici est la conservation du sang royal là-bas. Tout est stratégique et peu importe l’âge des prétendant(es), enfants ou adolescent(es). L'espoir de chacun, ses aspirations, les ressentiments des adultes, des fils et filles de roi ou non sont le pain béni du conteur George R.R.Martin.

L’émerveillement me toucha devant une plume puissante, d’une maitrise ahurissante.

Vous pénétrez dans le temps de glorieux chevaliers. Avec le langage, les cotes de mailles et armures qui vont avec. Ce n'est pas de la rigolade. Un monde rude dépeint avec poésie, de l'humour parfois, des scènes sanguinaires décrites avec brutalité. Beaucoup d’intrigues sont présentées. Vu le nombre d’individus habitant ce royaume des 7 couronnes, bien malin qui peut deviner l’issue d’une telle aventure.

"Un butin Fantasy d'exception. Vierge des milieux, étais-je. Quel magique baptême mirifique m'affranchit de ce pucelage. Converti suis-je advenu. Mon coeur trépigne d'impatience à l'idée de reconduire ces sensations lors de la lecture d'un prochain ouvrage. Une inauguration qui requiert ma plus grande gratitude."

Le paragraphe précédent était un essai pour rejoindre cette atmosphère imaginaire le temps de quelques lignes. À l’issue de ce premier tome, j’en viens à espérer le retour des dragons et des loups-garous. Leur présence semblerait si naturelle. Un décor de château dont le plus impressionnant se trouve en haute montagne...

C’est complet tout simplement. Le lecteur s’attachera, s’identifiera ou détestera des personnages. L’auteur est bien un scénariste professionnel. À chaque chapitre, c’est le point de vue d’une âme ardente ou sans coeur différent qui est offert. Cela rend les gens plus abordables, plus profonds, et heureusement, car ils sont très nombreux. Les présentations et décors sont dilués à travers ce découpage justement. Ce qui permet de le rendre presque inaperçu tellement c’est bien construit. Je ne sais pas quoi dire devant un tel travail. Je n’osai même pas écrire un commentaire sur cette merveille de peur de ridiculiser le diamant. Vous imaginez ! Présenter un diamant dans un mouchoir en papier en vitrine de luxe… Ben non ! Vous l’aurez compris, lisez-le ce prix Locus du roman fantasy.

 

La page J'ai lu imaginaire:link

Pour plus d'info, bien complet l'article sur Wikipedia : link

Un site officiel en anglais link

Si des fans ou spécialistes ont des liens à me proposer pour ajouter...Je placerai

intégrale 2: t3 à t5                         intégrale 3: t6 à t9

TDF2TDF3.jpg

intégrale 4: t10 à t12                          t13 

TDF4-copie-1 TDF13.jpg

Commenter cet article

La petite souris 28/07/2012 18:17

j'oubliais de te demander. C'est de ces bouquins qu'est tirée la série (tv) dont je commence à entendre parler sur la toile ?

Crismo Faceaubook 28/07/2012 18:19



deux fois oui...l'auteur est lui même scénariste, le passage était obligé non ?



La petite souris 28/07/2012 18:15

un bail que je n'ai pas lu ce genre de littérature, tu vas me refiler l'envie d'y regoûter ! belle chronique en tout cas !

Crismo Faceaubook 28/07/2012 18:18



Un petit changement, un gros pour moi, fait du bien...Merci La petite souris 



Nath 28/07/2012 13:56

Coincidence, je viens de terminer le 1er tome il y a quelques jours et je partage complétement cet emerveillement !! Une tres belle lecture et je ne compte pas m'arreter en si bon chemin !!

Crismo Faceaubook 28/07/2012 14:15



 Vraiment étonnant ! Et je continuerai aussi, trop le pied dedans maintenant...Bonne suite alors ;)